Etat et religion


Pensée

- Ce qu’on affirme un jour, on peut le réfuter le lendemain.

- Ne peut on donc pas avoir de conviction ?

- Si, une conviction est une chose dont on est certain. Cela n’en fait pas une vérité, sinon tout le monde aurait les mêmes. On peut donc changer de conviction d’un jour à l’autre.

- On dit pourtant que les gens qui changent d’avis comme de chemise n’ont aucune conviction.

- Il y a en effet une notion de profondeur, d’intimité dans la conviction. C’est parce qu’elle est à l’image de son propriétaire. Elle est le fruit de son expérience, de ce qu’il sait, de ce qu’il connaît, de ce qu’il vit. L’homme change de conviction quand il change lui même, quand il découvre de nouvelle chose, quand il vit des événements de nature à lui faire prendre conscience de chose qu’il ignorait. On change donc rarement de conviction, mais on comprend l’expression selon laquelle seuls les imbéciles ne changent pas d’avis. En effet, ces gens ne découvrent rien de neuf, n’observent pas ce qui les entoure.

- Peut on faire changer les gens ?

- Evidemment, d’après ce qui précéde, on comprend qu’il est difficile de changer les convictions de quelqu’un, puisqu’elles sont le fruit de toute sa vie, alors qu’on peut difficilement envisager un entretien de plus de quelques heures entre deux personnes. D’autre part, il y a dans le domaine de la pensée, une certaine fierté. Toute personne qui a émis une opinion, se sent obligée de la défendre contre toute tentative d’influence opposée. Il faut donc du temps pour faire changer d’avis, pour que l’influence que l’on a pèse face au vécu de la personne à convaincre, et il faut agir masqué, afin de ménager sa fierté.


Pensée

Si vous n’êtes pas religieux, soyez au moins déiste.


Pensée

L’existance de Dieu est indéniable. Toute personne qui affirme le contraire est déraisonnable. En effet, beaucoup de gens considère que Son existence est contraire à la science, alors que c’est faux. La science observe, comprend, reproduit, mais ne crée pas. Elle peut expliquer l’origine de la Terre, grâce au Big-Bang, ou toute autre théorie, et pourra toujours expliquer ces choses avec plus de précision. Mais à quel instant qu’elle remonte, elle n’expliquera pas l’origine du premier élément de matière ou d’énergie ou de toute autre chose non encore découverte. Elle devra se rendre à l’évidence que l’Eternel ou le Non Créé existe. C’est ce qu’on a coutume d’appeler DIEU.


L’Eglise politique

Je crois que démocratie et Eglise font mauvais ménage. Dès lors que la démocratie est apparue, la religion a perdu du terrain. D’ailleurs, la révolution de 1789 était une lutte contre la monarchie ET contre le clergé. Et c’est normal : l’Eglise Catholique est un système de gouvernement totalitaire, fondé sur une idéologie

Il ne faut pas considérer le terme totalitaire comme négatif. En effet, un régime est totalitaire quand il se base sur une morale propre, quand il établit le mode de pensée, quand il donne la mesure de toute chose. C’est ce qui fait l’idéologie. On voit ici que c’est d’elle que dépend le gouvernement qui en naîtra. Par conséquent, un régime totalitaire fondé sur une bonne idéologie est bon, alors qu’un système fondé sur une idéologie mauvaise risque fort d’entrainer des catastrophes.

A quoi reconnaît on une bonne d’une mauvaise idéologie, me direz vous. Tout simplement à son acceptation par ceux qu’elle concerne. L’idéologie catholique, qui se traduit dans la vie quotidienne par ce que tout chretien connaît est ce qu’il y a de plus naturel.

L’homme ne part pas de rien : il a en lui un instinct, une éthique, qui n’est pas uniquement le fruit de l’éducation. C’est ce qui est naturel. Ce qui s’y oppose est contre nature. L’idéologie catholique n’a fait qu’écrire ces principes naturels. Le gouvernement de l’Eglise est un gouvernement des sages, et non pas des ambitieux comme dans la démocratie.

Le gouvernement de l’Eglise est un gouvernement comme les autres, mais il se fonde sur des principes naturels, donc justes et irreffutables. Il n’est pas contre le progrés. Et encore moins contre la rationnalité.

Sur la rationnalité :
La notion de Dieu est parfaitement rationnelle. La raison ne s’oppose pas à l’existence de Dieu, la science non plus. L’idée de Dieu n’est pas déraisonnable.
D’autre part, toutes les actions de l’Eglise sont parfaitement ancrées dans la réalité : L’Eglise s’est installée chez nous en réutilisant les fêtes religieuses déjà existantes, ce qui montre l’aspect politique donc rationnel de la chose. Chaque Sacrement de l’Eglise a une signification mystique, mais aussi (et j’ai envie de dire « et surtout ») une dimension sociale (le curé est en quelque sorte l’ancetre du psychologue, qu’on va voir en confession, sachant qu’on se sent mieux quand on dit les choses, le baptème est la célébration de la naissance d’un nouveau membre de la société…)

L’Eglise est réellement faite pour exercer un pouvoir temporel. C’est ce qu’on pourraît appeler un parti politique, si ce n’est qu’au lieu de s’opposer aux autres partis, elle s’oppose à leur ensemble, à la démocratie.

La cohabitation entre la démocratie et l’Eglise est impossible (sauf si on dénature l’Eglise). Il faut donc faire son choix : L’Eglise ou la démocratie. L’Eglise se fonde sur ce qu’il y a de noble en l’Homme. La démocratie flatte ses instincts et profite de ses pulsions…


La morale est elle intrinsèque à l’homme ?

Si oui, pourquoi est il nécessaire de créer des comissions d’éthique ? Cela devrait être naturel.Si non, est-elle une contrainte que l’homme s’inflige, parce que la société l’y force ? La conscience et la conviction ne seraient alors plus que le fruit de l’éducation.


Le scandale du logement

Alors qu’on nous annonce que de plus en plus de travailleur n’ont plus les moyens de se loger avec leur salaire, le samu social de Paris envisage « la création de résidences hôtelières à vocation sociale » qui serviraient « principalement aux sans papiers ». Actuellement, les « sans-papiers » (terme très employé car il permet de faire passer le coupable pour une victime) sont à l’hôtel.

Exemple : Oumou (Quel joli nom…) est logée au Formule 1 au prix de 1300€ par mois, payé par le samu social, donc l’Etat, donc les Français. Quel plaisir d’accueillir à nos frais (et quels frais) cette personne de qui nous avons tant de choses à apprendre…


Séparation de l’Eglise et de l’Etat

On entend de plus en plus que la religion et la politique sont deux choses distinctes. Peut on réellement séparer l’Eglise et l’Etat ?

Il est admis que la religion a joué un rôle important dans l’histoire de la civilisation occidentale.  Que devient cette civilisation si on lui retire la religion ?

Je crois que  »Eglise Catholique Romaine » et « civilisation occidentale » étaient indissociables. Dès lors qu’on a essayé de les séparer, on les a détruit.

 En effet, la civilisation dans laquelle nous vivons actuellement (et dont on peut se demander si elle a de l’avenir) n’est pas celle de la première moitié du XXème siècle. Elle n’a pas la même morale, pas les mêmes idéaux. La religion a elle aussi changé, reniant deux mille ans de tradition pour courir après une société qui n’est plus sienne.

Le changement est observable. C’est un fait. Il est vain de nier que le XXème siècle a été un tournant de l’histoire de l’Europe. Etudions les causes de ce changement et les conséquences.

Lorsqu’on parle de changement civilisationel au XXème siècle, tout le monde pense à cette fameuse guerre 40. Il ne faut pas confondre cause, conséquence, et coïncidence. En fait, cette guerre n’a strictement rien changé de fondamental.

Le vrai boulversement de ce siècle a été l’avénement du communisme. Cet état d’esprit fondé sur un humanisme malsain, internationaliste et destucteur, cachant mal la jalousie et la soif de pouvoir de ces pseudo-penseurs.

L’idée communiste n’est bien sûr pas sortie de nulle part. L’exaspération des pauvres travailleurs existait depuis que la noblesse était devenue inutile, ne remplissant ni les devoirs militaires, ni les devoirs administratifs.

Toujours est il que ce mal est apparu, a convaincu, a influé sur les dirigeants, et a permis ce tour de force, de séparer l’Eglise et l’Etat. L’Eglise était en effet le garant d’une certaine continuité dans l’éthique des dirigeants. C’est ce que certains voulaient détruire.

C’est ainsi que commence l’épopée communiste, tentant de décrédibiliser l’Eglise et d’établir un ordre nouveau. Petit à petit, l’Eglise perd du terrain sur les âmes, l’Etat avance. Les citoyens sont « libérés du joug de la religion ». L’Eglise à perdu son pouvoir temporel, le seul qui compte.Elle est en plus infiltrée par des gens qui la détournent. Elle devient INUTILE, et les hommes s’en éloignent. De 1962 à 1965, lors du concile Vatican II, elle est happée par l’Etat, et devient un outil de propagande, grâce au travail des infiltrés. Puis en 68, la révolution éclate, les communistes se servant de la jeunesse pour mener leur combat.

Voila le véritable bouleversement du XXème siècle, qui a instauré l’ordre nouveau, dans lequel une messe ressemble plus à un meeting de la LCR qu’à ce à quoi ont assisté tous nos ailleux depuis des temps immémoriaux tous les dimanches, dans lequel la presse nous explique que le communisme est une tradition française, dans lequel les hommes politiques, de droite comme de gauche, ont été Trotskistes, dans lequel on nous explique que l’histoire n’a pas plus de valeur qu’un vulgaire souvenir, (sauf pour une certaine période que je ne citerai pas…), dans lequel l’homme n’a plus de limite, dans lequel les crimes sont moraux et la morale est un crime…

Voila pourquoi la séparation de l’Eglise et de l’Etat est une erreur. L’Eglise doit gouverner pour exister. Si elle ne gouverne pas, elle est inutile. C’est le garant de la morale. Un homme qui vit selon les preceptes de l’Eglise ne peut pas vivre dans la société actuelle.

 Vouloir la séparation de l’Eglise et l’Etat, c’est vouloir abandonner l’Eglise et cautionner cette société jalouse, perfide et pervertie.

Sachez que nous ne vivons pas dans la civilisation de nos pères. Le passé est renié. Le peuple a vendu son âme. Il s’est fait berner. Il n’a rien vu. OUVREZ LES YEUX. Regardez autour de vous. Et n’oubliez pas que ce n’est pas là que vivaient vos parents… 


AMINOUR, universel-Islam |
mchefatima |
La Foi en Islam et l'Adorat... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Histoire chrétienne
| dhammawak
| LeoTheoBrit